Notre système économique est déterminé par la structuration de l’ordre social. Le travail se décompose en deux parties, celle indispensable au maintien de la structure individuelle et celle de la plus-value (ou sur-valeur) Cette deuxième partie constitue le fondement de notre société et de son système économique qui met l’origine de la valeur dans le travail. La structure sociale de notre société s’organise et se construit sur la base de cette plus-value. Il faut donc être conscient que la problématique économique est complètement liée à la problématique sociologique et politique, elle fait partie de la structure sociale et participe à sa constitution. L’économie et la politique ont fusionné depuis longtemps, au détriment de la politique.

Il ne faut pas donc perdre de vue que les comportements humains sont décisifs. Mais ces comportements ne concerne pas la morale sous toutes ses formes sectaires, religieuses … Il s’agit des comportements programmés par la structure sociale depuis notre plus jeune âge qui s’expriment par des automatismes culturels et des mimétismes. Acquis depuis longtemps « la nuit des temps », nous n’y prêtons pas attention, l’inconscient est par définition inconscient. Le premier d’entre eux est celui de la consommation. L’humain consomme tout d’abord pour maintenir sa structure individuelle; manger, boire, se loger, se reproduire … Cette consommation lui procure du plaisir, c’est une pulsion primitive indispensable qui pousse à renouveler les actions qui permettent l’assouvissement des besoins. Pour continuer à consommer il tente de conserver à sa disposition les objets et êtres gratifiants. Très logiquement il entre en compétition avec les autres pour l’obtention, l’accumulation et au final la propriété de ces objets et de ces êtres. Cela implique obligatoirement une hiérarchie dominés dominants qui organise notre structure sociale et donc notre système économique. Actuellement cette hiérarchie privilégie ceux qui manipulent l’information conceptuelle, abstraite, nécessaire aux mégastructures techniques productives matérielles ou immatérielles. Cette abstraction revêt des formes de plus en plus sophistiquées, technocratiques, bureaucratiques et expertocratiques et justifie ainsi l’ordre de la structure sociale et sa perpétuation.