Les inégalités se transforment en injustices mais les individus dont les mentalités sont programmées par l'ordre social, considèrent qu'elles sont justifiées. Ainsi les hauts revenus (salaires des dirigeants, revenus des sportifs ….), atteignant des niveaux dépassant l'entendement des citoyens que nous sommes, ne semblent pas être un problème pour l'opinion publique. Tout au plus on entend des critiques des partis politiques mais il n'y aurait pas une forte adhésion à ces critiques, comme si ces écarts de revenus faisaient parti d'un ordre « naturel »

Si nous étudions les revenus des 120 PDG des plus grosses entreprises Françaises:

  • le revenu moyen de ces dirigeants « méritants et talentueux » est de 1 351 527 € par an
  • ramené à l'empreinte écologique, ces 120 PDG mobilisent 49 233 hectares,
  • nous pouvons comparer cette surface à la superficie de Paris (10 540 Hectares) ou de Lyon (47 870 hectares). Une métaphore intéressante: une ville 5 fois plus vaste que Paris habitée par 120 personnes !! ou encore, ramené à la surface de la France, cela donnerait 1 325 850 habitants soit un peuplement inférieur à celui du néolithique.
  • pour enfoncer le clou de l'injustice, si nous effectuons un calcul en équivalent de nombre de planètes, nous arrivons à 205 planètes nécessaires ….par PDG (en moyenne)

Il est urgent de sortir de cette idée que si les classes modestes et moyennes disposent d'un niveau de vie satisfaisant (autrement dit un pouvoir d'achat satisfaisant) alors il n'est pas choquant qu'il y ait des riches, des super-riches et des hyper-riches. Cela fait certainement rêver, c'est plutôt de l'ordre du fantasme, mais cette situation n'est pas durable et probablement une (ou la) cause de la crise systémique permanente. Comme les ressources de notre planète sont limitées, il faut bien être conscient et persuadé que la richesse des uns se fait au détriment des plus modestes.

echelle_sociale.jpg

Et croire qu'il suffirait d'augmenter la taille du gâteau pour que chacun puisse avoir une part est une manipulation des plus modestes afin de maintenir l'ordre social dominés/dominants. Un avenir durable passe immanquablement par une réduction massive des injustices, des inégalités, de la réduction de l'échelle hiérarchique sociale ET par la mise en place de limites applicables à tous ….mais en commençant par les riches.