Nous y sommes !  la population de la terre a franchi un nouveau seuil depuis ce lundi 31 octobre 2011 à 4 h 22 min et 26 s; 7 000 192 529 personnes vivent sur notre planète.

Mais ce n'est pas comme au LOTO il est probable que le « gagnant », c'est à dire le 7 milliardième, ait surtout gagné une vie de misère (puisqu'il est probable qu'il habite un pays pauvre)

Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA)  prédit que la population va continuer à progresser pour atteindre 9,3 milliards en 2050 et plus de 10 milliards d'ici la fin du siècle.

Les Nations unies prévoient que d'ici 2025, l'Inde deviendra le pays le plus peuplé du monde, devant la Chine, avec près de 1,5 milliard d'habitants.

Pour le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qui marquera l'événement par une conférence de presse, le passage aux 7 milliards n'est pas à prendre à la légère.

"Ce n'est pas une simple affaire de chiffre. C'est une histoire humaine", a-t-il souligné dans une école new-yorkaise la semaine dernière. Et d'expliquer : "Sept milliards de personnes ont besoin de nourriture. D'énergie. D'offres intéressantes en matière d'emplois et d'éducation. De droits et de liberté. La liberté d'expression. La liberté de pouvoir élever ses enfants en paix et dans la sécurité. Tout ce que chacun souhaite pour soi, multiplié par 7 milliards".

Les experts mettent en garde face aux défis qui attendent le monde. Pour les pays les plus pauvres, les gouvernements vont être confrontés à la difficulté de trouver un travail à l'armada de jeunes qui arrivera sur le marché. Sans compter le réchauffement climatique, la sécheresse et l'explosion incontrôlée des mégapoles....en fait tout est lié.

Mais, il y a plus, si les comportements alimentaires n'évoluent pas, la Terre ne pourra pas supporter cette démographie. Par exemple les modes de vie alimentaire des Danois autorisent au maximum 2 milliards de terriens quand les modes de vie alimentaire Indiens en autorisent 14 milliards. Il faudra donc bien choisir entre le mode vie « MacDo » et une nourriture plus saine.

Allons plus loin ! Si l'on en croit l'ONU, la population mondiale continuerait en effet de croître jusqu'en 2075 avant de se stabiliser, ou bien d'exploser ou d'imploser, selon que la fécondité se maintient au-dessus du niveau de remplacement des générations ou reste durablement en dessous. L'explosion (à 36,4 milliards d'habitants en 2300) ou l'implosion (à 2,3 milliards) apparaissant comme des perspectives terrifiantes, l'exercice de démographie-fiction peut permettre de montrer comment échapper aux scénarios catastrophes. 

Par exemple, le monde devra faire face au vieillissement de sa population. Dans les pays riches le nombre des plus de 60 ans n'a cessé d'augmenter ces vingt dernières années, l'espérance de vie est estimée à 80 ans, contre 54 ans en Afrique sub-saharienne.

Les plus de 60 ans, qui étaient 384 millions en 1980, sont aujourd'hui 893 millions et devraient être 2,4 milliards en 2050, selon l'UNFPA.

"Il s'agit là d'un succès mondial, mais le vieillissement de la population représente aussi de nouveaux défis au regard de la croissance économique, des soins médicaux et de la sécurité des personnes âgées", souligne l'ONU.

En réalité l'approche contrastée des scénarios ONU paraît délirante, néanmoins ils mettent en évidence que la démographie est aussi une « bombe » soit explosive, soit implosive.

Nous sommes donc à la croisée des destinées humaines, mais on rabâche cela depuis si longtemps que cela donne l'impression de radoter !!

Il s'agit tout simplement du modèle de société dans lequel nous sommes. Le choix est limité; soit les hommes se décideront à le faire évoluer pour construire un avenir durable qui sera régulé, c'est à dire en abandonnant le paradigme infini de la croissance/récession, soit l'espèce s'autorégulera toute seule et là l'histoire nous rappelle ces délires ...inhumains/humains ???

Le rêve n'est-il pas tout simplement d'éviter le cauchemar.