J'ai presque envie de dire que "tout est dit"; ce constat suivant est général que ce soit la télé, les médias internet....qui surfent sur la paresse intellectuelle.

Une démocratie malade de sa médiocratie, qui divague au gré des déterminismes et des circonstances médiatiques.